Premières lignes #25

La vengeance de la laide contre les belles… La cousine Bette déplace ses pions : son ancien amant devenu artiste reconnu, sa belle et noble cousine, Hortense la jeune mariée, Mme Marneffe, la voisine attirée par le luxe, les vieux beaux ruinés par les jeunes femmes vénales… Le portrait de la bourgeoisie du début du XIXe siècle promet d’être impitoyable.

Vers le milieu du mois de juillet de l’année 1838, une de ces voitures nouvellement mises en circulation sur les places de Paris et nommées des milords cheminait, rue de l’Université, portant un gros homme de taille moyenne, en uniforme de capitaine de la garde nationale. Dans le nombre de ces Parisiens accusés d’être si spirituels, il s’en trouve qui se croient infiniment mieux en uniforme que dans leurs habits ordinaires, et qui supposent chez les femmes des goûts assez dépravés pour imaginer qu’elles seront favorablement impressionnées à l’aspect d’un bonnet à poil et par le harnais militaire.

Honoré de Balzac. La Cousine Bette. 1846

Les premières lignes sont des rendez-vous hebdomadaires initiés par Ma Lecturothèque. Les Premières lignes des autres participants sont à découvrir sur son blog.

Light & Smell

Blog de chroniques littéraires

scribeaccroupi.fr

L'envie de venir au musée... et d'y revenir souvent !

SO MANY PARIS

Le tour du monde en 20 arrondissements, pour voyager sans quitter Paris

Mumu dans le bocage

Jamais sans un livre

Un ballon d'eau chaude

"Je reprendrai la route, le monde m'émerveille, J'irai me réchauffer à un autre soleil"

Les Jolis Choux Moustachus

Critiques Cinéma et Littérature. Les échanges des Jolis Choux Moustachus sur ce qu'ils aiment lire et voir.

Lilly and books

Blog littéraire, lifestyle & boostyle

Caro Tricote

De la joie et du DIY !

Parisiennes

Magazine : Lifestyle, Mode, Beauté

Moonlight Symphony

Nina Gorlier. Blogueuse littéraire. Autrice chez Magic Mirror Editions

28 films plus tard

Le blog Cinéma et Divertissements pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Mathias Bon Studio

BROCANTE ET DÉCORATION D’INTÉRIEUR

RÊVE familier

Blog Culture et Nourriture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras