Cours d’Etegami

Ça faisait un petit moment déjà que les stages de Quartier Japon nous faisaient de l’œil, à moi et à ma copine Marie-Anne. On avait déjà été séduites par la dégustation de thé que nous avait conseillée le directeur de l’école japonaise. Mais en cette fin d’année, ce sont de travaux manuels dont on avait envie.

L’école se situe au fond d’une cours très calme qui donne sur la rue de Clichy. Mariko nous accueille dans une salle de classe (le cadre très scolaire sera le seul bémol) et commence très ponctuellement son cours. L’art de l’etegami (littéralement lettre et dessin) est traditionnel au Japon : il est courant d’envoyer à ses proches des pensées personnalisées et illustrées tout au long de l’année. Mariko nous présente une multitude d’exemples, ses créations, étalés au bord des tables.

Avant de commencer à calligraphier, il faut fabriquer son sceau, la signature que l’on apposera sur nos cartes. Il s’agit de creuser dans un morceau de gomme son initiale japonaise en miroir. Mon é est assez simple puisqu’il est symétrique et rectiligne, plus compliqué pour le ma de Marie-Anne. On s’entraîne ensuite à manier le pinceau à calligraphie et l’encre de Chine. Il faut toujours commencer par les contours à l’encre, ensuite on remplit. Pas facile de maîtriser le trait fin et l’exercice de la spirale s’avère bien difficile.

Mariko nous propose de dessiner des fruits de saison qu’elle a apportés, le contour de nos mains ou l’objet de notre imagination. Après l’appréhension du dessin sans trait de crayon préalable, après plusieurs essais au brouillon et le choix de notre sujet, nous commençons la réalisation de nos cartes. La concentration impose le silence au groupe, l’atmosphère devient très calme, presque zen et chacun se doit de chuchoter. Le passage à la couleur fait exploser les créativités. Les choix des teintes, l’intensité de la couleur et les mélanges donnent des résultats très différents. Pour cela, nous utilisons des tubes d’aquarelle et des pinceaux à réservoir d’eau très faciles à manier.

J’ai choisi une composition avec les fruits apportés par Mariko et une création plus épurée : un oiseau bleu sur une branche de cerisier. Mariko nous traduit quelques expressions et les caractères japonais donnent encore plus de style à nos dessins. Les deux heures passent à toute allure et nous repartons avec notre sceau et deux cartes personnelles.

Difficile de quitter cette ambiance. Marie-Anne et moi terminons l’après-midi dans un salon de thé asiatique rue de la Lafayette qui propose une large gamme de desserts et de thés de toute sorte dans une ambiance chaleureuse et atypique (coup de cœur pour les éventails accrochés au pied des tables, bien utiles en cas de fortes chaleurs).

 

Publicités

Juin #8

Immersion dans la grande halle de la Villette / Un papillon multicolore et un crocodile boutonneux / Une boutique éphémère pleine de trésors / Fêter l’anniversaire de Juliette dans un bar numérique et gourmand / Préparer un cocktail qui, décidément, passe bien / Commander indien, manger chinois / Visiter le musée Jacquemart-André en nocturne / Le déluge rue Saint-Lazare / C’est marrant de voir des gens en costume / Une pizza et au lit / Soirée en terrasse à Vaires / Week-end à la maison : glace, boutique et brocante / Shakira à Bercy : bête de scène et feu d’artifice / Course d’obstacles et goûter dans le jardin / Confronter le corps et l’esprit / Recevoir le nouveau roman de Gwenaële Robert / Co-voiturage à porte d’Orléans / Faut que je me prépare psychologiquement / Clafoutis pêches menthe sur le balcon / Comme un air de vacances / Compter les départs / Un mois de bilan / Mission d’évitement / Préparer cent cinquante sachets de bonbons colorés / Découper et agrafer les étiquettes / Arrêter d’anticiper / Jouer sa vie / Un RER et deux métros pour fêter l’anniversaire de Pauline / Offrir des boucles d’oreilles choisies à deux et un trophée en papier à monter soi-même / Deux RER et un métro : course contre la montre dans les couloirs souterrains / Mes premiers Solidays : trois concerts, un repas éthiopien et un thé à la menthe / Tout est alright / L’art de la décadence / Non mais à part lui qui oserait s’habiller comme ça pour son concert ? / Le bois de Boulogne la nuit / Quatorze kilomètres de périphérique, un demi-tour / Apprendre à calligraphier son initiale japonaise / Découper et creuser une gomme-sceau / Dessiner les légumes de saison / Déguster un millefeuille à la mangue dans un salon de thé chinois / Parking place Vendôme / Un mojito en face de l’Olympia / Rencontre intime avec Julien Doré / On m’a retiré ma carte de fidélité / Glace et lecture au parc / La bonne nouvelle du vendredi matin…

D’après une idée de Mokamilla

Mai #7

Rentrée en pointillés / Saynètes à trente-cinq minutes de Paris (à vol d’oiseau) / C’est comme mettre du ketchup sur du camembert / La convivialité de la cuisine contre la rigueur à la française / Celui qui fuit et celui qui reste / Un dîner aux chandelles, ambiance noir et blanc / Le pouvoir de corriger le passé / Camping à la maison : deux cartons en guise de table basse / Concombre, tomates, fromage et avocat / Toujours de quoi improviser un apéritif / Pique-nique place de l’Opéra, ambiance festive pour pot-au-feu politique / Celui qui distribuait des cacahuètes grillées par poignées / Jésus n’avait pas les yeux bleus / Footing matinal et rangement de Printemps / Des géraniums de toutes les couleurs et des plantes aromatiques sur le balcon / Salade de riz picorée sur les bords de Marne / Comme un air de vacances / Un pique-nique à la maison. Préparer le voyage en Écosse : six jours à Édimbourg / Un guide touristique qui parle français / Conseiller des visites à Lyon / Correspondre avec une auteure jeunesse, imagination débridée / Jongler entre les grèves et les travaux / Les péniches de bord de Seine / Brunch maison pour l’anniversaire de Louise / Envoyer des cartes pour les natifs de mai / Brunch maison pendant que tout le monde est au bureau / Finir la suspension en macramé / Taxis gratuits et souvenirs de l’Indonésie / Un cafouillage corrigé avec humour / Les jeux du cirque / Rien de mieux que la guerre pour maintenir la cohésion du groupe / Un anti-dépresseur chocolaté, traitement illimité à commencer au plus vite / Le bonheur, c’est ennuyeux / Réunion annulée, le désengagement, ce mal du siècle / Acheter un badge aux altermondialistes / Un concert à l’Élysée Montmartre / Premier dîner au balcon de la saison / Entre musique traditionnelle italienne, rock et métal, assister à un concert dans un bar-salle de spectacle / L’angoisse de l’attente qui reprend tout à coup / Enchaîner les cours de danse…

D’après une idée de Mokamilla

Avril #6

Un swap littéraire pour le premier avril / Préparer une cérémonie du thé comme au Japon / Participer à une formation bonbons et pâte à modeler / Un mot anglais sur deux / Ce fâcheux discours de l’entreprise / Hésiter entre plusieurs saveurs dans ce salon de thé rose bonbon / Revoir Little miss Sunshine et attendre le défilé avec impatience / Expérience culinaire : première et dernière friture / Entre comédiens et paroissiens, se rendre à une pendaison de crémaillère festive / Ceinture, taille haute, pantalon large et talons hauts / Le crâne de Psychose de retour au musée du cinéma / Se balader dans les jardins de Bercy / Déguster la première glace de l’année en discutant littérature jeunesse / Rendez-vous à Ozoir, balade en forêt / Fabriquer des paniers en papier / Choisir sa tenue, ne pas jurer avec celle des autres / Une journée en bibliothèque universitaire / Faire confiance à la vérité de la nature / Se laisser porter par la foi de l’autre / Une salade à Bastille / Discuter jusqu’au bout de la nuit / Ambiance Seychelles : plats épicés et sable aux pieds / Visiter les studios du Grand Rex / Assister au film de notre parcours / Sur les traces du tournage du Diable s’habille en Prada / Rêver devant le 30, avenue de Montaigne / Le restaurant biannuel des anciens combattants / Première balade de nuit de la saison / Visiter le musée Montmartre, havre de paix en plein cœur du quartier le plus touristique de la capitale / Découvrir le fauve van Dongen / Imaginer Suzanne Valadon et Maurice Utrillo dans leur appartement / Apprendre la salsa dans une guinguette des bords de Marne / Mettre les choses au clair, les formaliser / Un séjour très ensoleillé à La Rochelle / Déguster les deuxième et troisième glaces de la saison / Acheter un pantalon, une jupe, deux t-shirts et de quoi réaliser une suspension en macramé / Course à pied en bord de mer, je me suis faite avoir / Se remettre à la lecture / Organiser les voyages de l’été : Prague et l’Ecosse / Des textes en retard / Un Printemps qui bouillonne….

D’après une idée de Mokamilla

Mars #5

Des vacances bien remplies / Un week-end en Normandie / Un anniversaire surprise / C’était si facile de faire une gaffe / La musique et les jeux / Une bouteille et un trombone / Rendez-vous, tout va bien / Un médecin qui prend la fuite / Ce serait quand même facile de remonter jusqu’à Elena Ferrante / T’en es où toi ? / L’instinct de survie / Changement gare du Nord / Mais pourquoi personne ne lui dit rien à Marguerite ? / La vérité blesse mais le mensonge tue / Assister à une pièce sur les frères Kennedy hantés par Jackie et Marilyn / Dîner avec Pauline, bruncher avec Juliette / Voir Agamemnon en dreads et entendre rapper le coryphée / Repousser maintes fois une séance de cinéma / Envoyer mon soutien / Ce qui t’a sauvé jusqu’ici, c’est que tu es très beau mon amour / Être suspendue au récit de Pierre Lemaître / Obtenir une subvention pour une autre forme de lecture / Bouillonner d’idées / Entraîner ses poulains / Dépenser pour compenser / L’ascenseur émotionnel / Celui qui s’est grillé tout seul, acte manqué / Recevoir si peu / Déjeuner avec Louise et PaulineSur une échelle de 0 à 10, je suis tombée de l’échelle / Tenter de sauver le département / Faire la révolution, c’est fatiguant / Un dîner Picard improvisé chez Léa / Rendre visite à la nouvelle voisine de Nissim de Camondo / Uber et Airbnb, il faut toujours tout expliquer / Défendre le service public / Une portée de chatons piaillant / Visiter le musée Yves Saint-Laurent, rue Marceau / Un méli-mélo de magouilles entre deux guerres / Lire des textes à voix haute dans le château de Fontainebleau / Déjeuner dans le jardin de Diane / Croiser une ancienne blésoise en Seine-et-Marne / Manger une crêpe sur la butte aux cailles / Assister à un spectacle très électrique avec Louise / Une hélice humaine qui accélère et ralentit / Partager les produits de nos régions / Rupture de correspondance / Boire un jus de fruits violet avec Astrid…

D’après une idée de Mokamilla

Février #4

La promesse d’une poétique journée de formation / Un journal qui prend forme / Quand le microcosme implose / Un projet qui fonctionne et où chacun trouve sa place / Manque la moitié / Boire un chocolat sous la mezzanine / Voir la bibliothèque de la Sorbonne noire de monde / Une sacrée personnalité / Des textes, des oiseaux, des clopes, des cafés et des dessins / Manger grec à Jussieu / Enfin une après-midi au chaud / Celle qui se bat contre le vide / Le choix entre le beige et le brun / De la neige, de la neige et du verglas / Le bruit des pas, le calme de la ville / Deux journées hors du temps / L’angoisse, l’incertitude et la sérénité de la décision / Jusqu’à la confirmation / Le timing parfait / Rillettes de thon vendéennes et gâteau de légumes aux céréales / Croire en la vérité de la nature / Assister à une pièce de théâtre réaliste et pathétique / Un sens de l’observation inquiétant / Une attitude remarquable / Comment tu la trouves, Juliette ? / Déjeuner péruvien avec Malvina, breton avec Olivia / La piste enneigée / Bidouiller le système Bios et démonter l’unité centrale / Des bonnes idées qui fusent lors d’un déjeuner-réunion convivial / Changer de gare : de Frankfurt Hauptbahnhof à Frankfurt Süd / Quatre jours entre amies / Découvrir une ville autrichienne enclavée dans les montagnes / Vivre sans voir l’horizon / Trois points de suture sans anesthésie dans la cuisine d’une résidence universitaire / Chausser des raquettes à Seefeld / Emprunter le tram qui monte jusqu’aux pistes enneigées de Munster / Jamais vu autant de neige / Dévaler les pistes de luge, se croire dans un conte de Noël / Le style des skieurs / Quatre sandwiches en six jours / Celles qui pensaient que la vue de leur bonheur lui suffirait / Commander une suspension en macramé pour Louise / Décorer une boîte à cartes sur le thème de la musique pour Quentin / Libérer un mouton / Encore une semaine…

D’après une idée de Mokamilla

Janvier #3

Un trio gagnant / Une nuit dans les couloirs du RER / Exercer sa créativité (des petits cadres en crochet) / Faire du 37 l’été et du 38 l’hiver / Hésiter entre plusieurs challenges Lecture / Porter le prénom d’une tempête fâchée / Un attrape-rêves qui éloigne les cauchemars / Des moules-frites au coin du feu / Offrir un cadeau immatériel sur le thème du cinéma / Dommage que le musée Ghibli soit à Tokyo, ça fait loin quand même / Les réunions de famille ou la pression sociale exacerbée / Noël après noël : un sapin de biscuits saveur pain d’épices / Une rencontre inquiétante au bout de ma rue / Quand certaines femmes jouent contre leur camp / Est-ce que les Hommes sont les seuls animaux à avoir le sens de l’humour ? / Assister à une troisième Pluie d’été / Bouder les soldes / Cuisiner entre amies, un repas de famille / Attendre une heure pour des pancakes australo-canadiens / Recevoir selon ses besoins et donner selon ses moyens / Échanger un parapluie contre une ceinture jaune de karaté / Rencontrer Romain, parvis gare de Lyon Part-Dieu, sortie Rhône / Un parcours touristique à Lyon sous la pluie / Les aléas du T4 / Le quai des adieux / Visiter une section mode qui donne envie d’apprendre à coudre / Une montée des eaux menaçante / Traverser l’exposition sur les dessins de Degas / Assister à la représentation des Noces de Figaro en petit comité / Envie d’une box DIY / Aller quatre fois au cinéma en dix jours / Attendre avec Marguerite le retour de Robert / Chanter fort et faux / Appeler Elsa pour faire un bonhomme de neige / Recevoir un pendentif Art Déco de la part d’Emma et Chloé / Tu remercieras Brigitte / Finir avec regret un roman adoré / Lire des récits sur le thème de la transidentité / A vos risques et périls, suspendre la signature / Des journalistes en herbe / Une demande de remboursement qui ressemble à une tirade de tragédie classique / Réserver un aller-retour dans le Tyrol

D’après une idée de Mokamilla