La légende de Bloodsmoor

Dans le deuxième tome de sa trilogie gothique, Joyce Carol Oates dresse le portrait de cinq jeunes filles aux destinées déviantes à une époque où on attendait des femmes qu’elles soient de bonnes épouses et de bonnes mères, dignes de leur rang, corsetées à n’en plus pouvoir respirer. L’action se déroule sur vingt ans entre l’automne 1879, époque à laquelle Deirdre, la fille adoptive des Zinn, est mystérieusement enlevée par un ballon noir, et le 31 décembre 1899, soir de la mort de M. Zinn quelques temps après que la famille a été réunie au complet.

Le narrateur du récit se veut chroniqueur : il tente de ne rapporter que les faits à la manière journalistique mais ne peut s’empêcher de laisser transparaître son ironie ou son indignation. Il a une vision des faits surplombante et admet connaître la fin de l’histoire avant même qu’elle ne commence. Il n’est pas omniscient pour autant : l’histoire de Constance Philippa, l’aînée des sœurs Zinn lui échappe en partie : on la quitte à l’hôtel de la Paix la nuit de ses noces pour la retrouver vingt ans plus tard, métamorphosée, à Bloodsmoor en Pennsylvanie, fief des Zinn apparentés aux richissimes et puissants Kiddemaster. Pendant vingt ans, la vie de la jeune fille est floue, connue par bribes rapportées. Le chroniqueur décrit des images qu’il juxtapose sans la cohérence d’un récit de vie, ce qui contribue à l’impression de véracité.

Berthe Morisot. L’hortensia ou les deux soeurs. Huile sur toile. 1894. Musée d’Orsay.

Dans la première partie du roman, le narrateur raconte l’étrange enlèvement de Deirdre, évènement initial qui a marqué le début de l’éclatement de la famille Zinn, mais revient aussi sur l’enfance et l’adolescence des jeunes filles. Bien que sœurs, Constance Philippa, Octavia, Malvinia, Samantha et Deirdre sont toutes les cinq très différents de corps et d’esprit. Leur éducation, plutôt traditionnelle, est tiraillée entre la bienséance et ce qu’on attend d’une femme bien née à la fin du XIXe siècle, et leur goût pour les sciences. En effet, toutes, surtout la jeune Samantha, aiment à tenir compagnie à leur génie de père, inventeur de la machine à mouvement perpétuel, de la chaise électrique et bientôt de la bombe atomique. Des sœurs Zinn, seule la sage et généreuse Octavia suivra la voie que la société lui impose : elle épousera un vieux monsieur et lui donnera des enfants. Les autres fuiront à la rencontre de leur destinée.

Dans la deuxième partie du roman, le narrateur tente de reconstituer la vie des sœurs Zinn dont on lui a rapporté quelques épisodes. Octavia est devenue une épouse et une mère exemplaire que le malheur n’a pas épargnée ; Malvinia s’est enfuie avec un acteur et est devenue une comédienne célèbre ; Samantha s’est enfuie avec l’apprenti de son père et mène une existence simple, pauvre mais heureuse ; quant à Deirdre, elle est devenue un célèbre médium, capable de convoquer une multitude d’esprits.

Par l’intermédiaire de la voix de son narrateur, Joyce Carol Oates fait traverser au lecteur deux décennies d’aventures surprenantes et mêle la grande Histoire à l’histoire familiale. On rit et on s’indigne à l’entendre rapporter les faits qu’ont constitué la vie de jeunes filles audacieuses et attachantes, toutes marquées par ce quelque chose de mystérieux, prêtes à engager le vingtième siècle dans un monde nouveau.

Joyce Carol Oates. La légende de Bloodsmoor. 1982

Auteur : Eléonore Clélia

Francilienne en semaine, orléanaise, parisienne, angevine, le week-end, littéraire de formation, intriguée par les sciences, tantôt lectrice, amatrice d’art et de culture, tantôt cuisinière ou bricoleuse, bref curieuse, je partage créations, chroniques et coups de cœur qui font mes petits bonheurs quotidiens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.