Les frères Karamazov, tome I

Ivan à son frère Aliocha :

Plus bête c’est, plus c’est proche du concret. Plus c’est bête, plus c’est clair. La bêtise, elle est courte, elle est naïve, alors que la raison fait des méandres et se camoufle. La raison, c’est une crapule, alors que la bêtise est franche et honnête.

Ivan à son frère Aliocha :

En fait, quand on parle parfois de la cruauté « bestiale » de l’homme, c’est une injustice terrible et blessante pour les animaux ; un animal ne pourra jamais être aussi cruel qu’un homme, cruel avec un tel sens artistique, un tel art. Le tigre dévore, déchiquette, tout simplement, il ne sait rien faire d’autre. Il ne lui viendra jamais à l’idée, à lui, de clouer les gens avec des clous par les oreilles pour la nuit, quand bien même il aurait la possibilité de le faire.

Tigres. Planche issu du catalogue libre de droits de la Biodiversity Heritage Library.

Le starets Zossima à ses disciples :

Souviens-toi surtout que tu ne peux être le juge de personne. Car nul juge ne peut juger le criminel avant que ce juge lui-même ne se rende compte qu’il est lui-même un criminel exactement semblable à celui qui se tient devant lui, il est peut-être bien le premier coupable. Quand il s’en sera rendu compte, alors il pourra être juge.

Fédor Dostoïevski. Les frères Karamazov. Tome I. Traduit du russe par André Markowicz.

Avril #22 (Journal de confinement)

Vider des œufs sans casser la coquille / Leur talent d’influenceuses / Il sait faire des tractions à une main / Découper des fleurs et peindre des lapins / Dessiner une paire de chaussures à soumettre au vote / Inspiration croisée entre ma grand-mère et la dernière grande reine de France / Deux tours et demi / Imitation Beyoncé style pour fan de hip-hop / Tourner des vidéos pour les anniversaires confinés des natifs d’avril / Ouvrir un monument de la littérature russe / Réduire comme peau de chagrin / La même Twingo qu’il y a 7 ans / Une grosse dans un corps de maigre, l’inverse ou la complexité de la perception de soi / Dérouler le fil / Garder le rythme / Les journées se ressemblent mais le temps file / Enchaîner les projets couture / Jouer au poussoir, à la marmotte et à attraper E. / Participer à une consultation sur le jour d’après / Envoyer 4 mails pour annuler le voyage / Quand je rentre, je tiens les murs / Transformer le salon en salle de fitness et la salle à manger en atelier de confection / Constituer une petite armée de votants journaliers / J’espère bien qu’il va pleurer / Chuuuut, tu vas réveiller la lune ! / Dessiner la pluie qui tombe sur le parmesan râpé / Merci, c’est gentil mais en fait non ça va aller je ne suis pas faite pour travailler je crois / Vous avez besoin de lui pour contempler sans cesse l’exploit de votre fidélité et lui reprocher son infidélité. Et tout cela vient de votre orgueil / Rajouter une goutte d’huile essentielle / Des consignes contradictoires / La mine fatiguée du Premier Ministre / Un engrenage dans la violence, gros plan sur Cantona / Non mais ils sont complètement à côté de la plaque… / Alors moi mes objectifs professionnels dans le cadre de la continuité pédagogique ? C’est euh de changer le volant de ma jupe avant dimanche et finir les frères K avant le 18…

D’après une idée de Mokamilla