Premières lignes #22

Après la belle découverte d’Elle s’appelait Tomoji, j’ai lu Les Gardiens du Louvre de Jirô Taniguchi. Entre manga, album et carnet de dessins, l’auteur rend hommage aux musées français, le Louvre en particulier. Le narrateur, un jeune Japonais, profite de quelques jours passés à Paris pour parfaire sa culture artistique. Ses pas sont guidés par une jeune femme, réincarnation de la Victoire de Samothrace, sorte de fantôme gardien du Louvre. Chaque chapitre est l’occasion de rencontrer des personnages prestigieux, issus du passé, et d’enrichir auprès d’eux ses connaissances historiques sur la peinture française.

A la lecture de ce magnifique manga, j’ai imaginé Taniguchi, en mai 2013 au retour du festival d’Angoulême, visitant Auvers-sur-Oise, déambulant au musée du Louvre et croquant salles, paysages et badauds.

Jirô Taniguchi. Les gardiens du Louvre. 2014

Les premières lignes sont des rendez-vous hebdomadaires initiés par Ma Lecturothèque. Les Premières lignes des autres participants sont à découvrir sur son blog.

Light & Smell

Blog de chroniques littéraires

scribeaccroupi.fr

L'envie de venir au musée... et d'y revenir souvent !

SO MANY PARIS

Le tour du monde en 20 arrondissements, pour voyager sans quitter Paris

Mumu dans le bocage

Jamais sans un livre

Un ballon d'eau chaude

"Je reprendrai la route, le monde m'émerveille, J'irai me réchauffer à un autre soleil"

Les Jolis Choux Moustachus

Critiques Cinéma et Littérature. Les échanges des Jolis Choux Moustachus sur ce qu'ils aiment lire et voir.

Lilly and books

Blog littéraire, lifestyle & boostyle

Caro Tricote

De la joie et du DIY !

Parisiennes

Magazine : Lifestyle, Mode, Beauté

Moonlight Symphony

Nina Gorlier. Blogueuse littéraire. Autrice chez Magic Mirror Editions

28 films plus tard

Le blog Cinéma et Divertissements pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Mathias Bon Studio

BROCANTE ET DÉCORATION D’INTÉRIEUR

RÊVE familier

Blog Culture et Nourriture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras