Casse-noisette

Casse-Noisette est un conte de Noël écrit par l’auteur fantastique Hoffmann, plus tard adapté par Alexandre Dumas. Le soir de Noël, les parents de Clara reçoivent une foule d’invités les bras chargés de cadeaux, parmi eux l’oncle magicien Drosselmeyer. Alors qu’il neige dehors, la porte de la demeure bourgeoise s’ouvre sur un intérieur chaleureux. Les tentures tombent du plafond, le sapin s’illumine au fond de la scène. Le ballet prend des allures de fête mondaine et la danse se transforme en théâtre : on se fait signe, on se répond, on rit, on se chamaille, on distribue des cadeaux. Le casse-noisette offert par Drosselmeyer intrigue. Ballet dans le ballet, la danse des jouets est pleine d’humour et d’énergie. Puis les somptueux décors s’éteignent, la scène est plus intime, c’est la chambre de Clara. La nuit, les forces malfaisantes se déchaînent, l’armée des souris envahit la chambre de la petite. Les jouets s’animent et prennent la défense de Clara. Combat du bien contre le mal, Casse-Noisette marque la fin de l’innocence de l’enfance. Ce passage de l’enfance à l’adolescence est aussi une ouverture vers d’autres révélations : le casse-noisette se transforme en prince et entraîne Clara dans un voyage initiatique au cours duquel ils découvrent, accompagnés par des flocons scintillants, le Paradis des jouets : les poupées espagnoles, russes, arabes, le loup et la bergère, les poupées chinoises… Chaque duo est un univers : le serpent ondule, les poupées aux chapeaux adoptent un rythme plus mécanique, la danse de Clara et du prince est un hymne à l’amour naissant. La musique se teinte tantôt de l’obscurité du mal, tantôt de la légèreté de l’enfance mais elle est toujours empreinte d’un humour festif. Casse-Noisette est un ballet réjouissant dont on retient le drôle et le doux. Moment suspendu, les décors s’animent, les costumes brillent, les jouets entrent en scène, qui fait la part belle au rêve et laisse une tendre impression d’enthousiasme enfantin.

angelina_sansone_dans_casse-noisette_kansas_city_ballet_-4_decembre_2013_a

Casse-Noisette. Ballet en deux actes interprété par l’Opéra National de Russie (M. I. Glinka – Tcheliabinsk). Musique : Piotr Tchaïkovsky. Libretto : Marius Petipa. Directeur de la compagnie : Vladimir Dosaev. Directeur artistique du ballet et chorégraphe : Yuri Klevtsov. Chef d’orchestre : Vadim Nikitin. 2016.

Publicités

Auteur : Eléonore Clélia

Francilienne en semaine, orléanaise, parisienne, angevine, le week-end, littéraire de formation, intriguée par les sciences, tantôt lectrice, amatrice d’art et de culture, tantôt cuisinière ou bricoleuse, bref curieuse, je partage créations, chroniques et coups de cœur qui font mes petits bonheurs quotidiens.

2 réflexions sur « Casse-noisette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s