pompadour-1313641_960_720

J’ai rencontré Michèle Villemur au salon du livre des Rendez-vous de l’Histoire de Blois. Petite dame bien apprêtée : cheveux blonds bien lissés, bouche rouge, yeux bleus rehaussés d’un trait d’eye-liner taupe (je veux lui ressembler à son âge). Douce et joyeuse, elle associe son travail d’écrivain à un seul mot : le plaisir. Plaisir de réaliser une oeuvre personnelle et plaisir d’admirer le travail accompli. Pourtant, difficile d’être sûr de soi lorsqu’on se lance dans un projet d’écriture, de gagner la confiance des éditeurs et de s’imposer dans le milieu surtout en tant que femme. Mais Villemur, bien entourée (correcteurs et conservateurs du domaine de Versailles), croit en son idée. De très nombreux ouvrages ont déjà été publiés sur la Pompadour mais l’auteur, après A la table de Marie-Antoinette, a su trouver l’angle, dit-on dans le jargon journalistique, pour aborder la délicieuse marquise. La journaliste gastronomique présente fièrement son 32e livre, son dernier bébé, succès auquel personne ne croyait.

Conversations gourmandes avec Madame de Pompadour est à la fois un beau livre, un livre de recettes (à ne pas laisser se salir dans la cuisine !) et un document à valeur historique sur la maîtresse en titre de Louis XV. Iconographie, gastronomie, Histoire, voilà les domaines d’études de la journaliste. Jeanne-Antoinette Poisson a séduit le roi par sa beauté et son intelligence et a conquis la cour, conseillère en terme de mode comme en politique ou en philosophie. La jeune femme a imposé le goût français et l’art de la table (on lui doit le champagne et les truffes, les menus ornés, les belles porcelaines). Villemur propose un livre à trois chapitres (Versailles, Choisy-le-Roi et Paris) selon les lieux fréquentés par la marquise, eux-mêmes divisés en entrées, plats et desserts. Langoustines sauce beurre à la vanille Bourbon, Saint-Jacques aux petits oignons caramélisés, mousse de colin sur lit de courgettes… Champignons, groseilles, huitres, blé, pommes, navets… Des menus de réception réalisés avec des ingrédients simples, faciles à trouver (même si on ne peut pas tous les présenter dans des plats en porcelaine de Sèvres) : voici la recette efficace de ce beau livre magnifiquement illustré (François Boucher, Quentin de la Tour, Louis-Michel van Loo…).

Expérimentation en images :

Bonne surprise #1

Avec ma copine collègue blogueuse cuisinière Une Comète du blog Aux Bouquins garnis, on réfléchit au menu depuis des semaines et on a toutes les deux eu un coup de coeur pour les Boulettes de pigeon, écrasée de topinambours.

On se répartit les ingrédients et après un bon petit menu vapeur acheté chez le traiteur chinois du coin, on se met aux fourneaux !

Déception #1

Les pigeons, c’est tout petit et ça coûte très cher !! On va faire combien de boulettes avec ça ?

https://webmail.laposte.net/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=8581&part=2

Bonne surprise #2

On prépare notre écrasée de légumes (pour nous, ce sera navets et carottes) et notre jus de viande.

https://webmail.laposte.net/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=8582&part=2

Déception #2

La future purée ne cuit pas … (mais ça, c’est pas la faute de Mme de Pompadour)

Déception #3

On va quand même pas jeter tout le contenu de la casserole pour récupérer l’équivalent d’une tasse à café de jus ???!!!!

https://webmail.laposte.net/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=8584&part=2

Déception #4

On est censée saisir la chair hachée… Le doute commence à s’installer mais on fait confiance à la Pompadour. On aurait plutôt dû suivre notre instinct. Évidemment, impossible de faire une boulette avec de la viande hachée, d’autant plus s’il faut la mélanger avec de la menthe et des pignons… Ma grande cuisinière de copine s’interroge sur une aberration pareille : il aurait fallu rouler les boulettes avant de saisir la viande, bien sûr ! On a eu beau relire trois fois chacune la recette, on ne comprend toujours pas …

Note : ne jamais mettre son esprit critique de côté lorsqu’on fait une recette.

img_2514

L’heure est grave : l’échec est latent.

Bonne surprise #3

Après un moment de découragement, on refait marcher les cerveaux et on est pleines de ressources et d’imagination : les légumes finissent par cuire, on en fait une purée ! On garde les ingrédients du jus, on mixe le tout et on fait une soupe ! On finit de cuire la viande hachée… c’est pas très beau mais c’est sûrement très bon !

img_2515

img_2519

Bonne surprise #4

On tente le petit dessert tout basique histoire de terminer l’après-midi par une réussite : brochettes de fruits. Mais échaudées, on simplifie davantage : un seul fruit, l’ananas et pas de brochette, juste une petite salade dans un bol. Inratable.

https://webmail.laposte.net/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=8587&part=2

Bilan

Autant de bonnes surprises que de déceptions.

On devait faire des boulettes de pigeons, un écrasée de topinambours et des brochettes de fruits… On a fait une purée de navets, une soupe de légumes, une bouillie de viande et une salade d’ananas…

On a tenté de suivre la seule recette qui n’était pas illustrée… ça nous intrigue. Madame de Pompadour mettait-elle la main à la pâte ou se contentait-elle d’orner les menus ? Madame Villemur a t-elle soumis toutes les recettes aux cuisiniers ?

Un ratage culinaire pour nous mais une bonne après-midi entre copines (malgré un coup de mou qui nous a plus fatigué que deux heures de zumba) et des frigos remplis de petites boîtes !

Pour lire la recette à la sauce Comète, consultez Aux Bouquins garnis !

Michèle Villemur. Conversations gourmandes avec madame de Pompadour. 2016

Publicités

4 réflexions sur “A la table de la marquise de Pompadour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s